La traversée de mon lit en solitaire

J’imagine ne pas être un cas isolé mais depuis assez longtemps j’éprouve beaucoup de mal à m’endormir aux côtés de quelqu’un et ça commence à me faire ch*** grave. Le pire dans tout ça c’est que ça doit être l’enfer pour celles qui dorment avec moi, sûrement un vrai calvaire… Oui parce que je dors uniquement avec des femmes hein, moi j’suis comme ça. Le côté « so romantic » des nuits à deux c’était surtout à 14 ans ou peut être bien dans les films mais c’est tout, ne nous mentons pas. Moi il me faut beaucoup d’espace, du terrain quoi, afin que je puisse pleinement m’exprimer durant mon sommeil, bailler au corneille, effectuer mes rituels Jedi ou encore m’étirer comme une étoile de mer. Et ça encore ce n’est pas le pire, loin s’en faut ! Le drame absolu qui provoque en moi une haine viscérale c’est le vol manifeste de mon mètre de traversin, alors ça c’est juste inacceptable. Non parce que bon, l’oreiller c’est pour les faibles mais alors le polochon c’est un peu la pierre angulaire de mon sommeil, la clé de voûte de ma bonne humeur du lendemain et ça on ne me l’enlèvera pas ; même si je dois mener une lutte sans merci ! Ah oui et puis j’allais oublier un truc auquel peu de mecs échappent mais qui nous apparait bien comme une triste réalité, je parle de ces fuck*** séances de pipi-rooming où damoiselle se tape des allers-retours incessants entre le pieu et les toilettes ; une sorte de jeu du « jour/nuit » avec cette put*** de lumière des chiottes. Alors nous on ronfle, on se gratte peut être même les précieuses et d’autres choses plus affreuses mais là n’est pas le débat. Peut être est-ce du à la frivolité de mes relations mais le constat qui en ressort est sans appel : (idéalement) un lit ne doit être partagé que pour copuler et seulement ça. Voilà, demain nous aborderons le problème de la levrette sans fessée maintenant que je vous ai bien raconté ma vie, ma journée va pouvoir commencer. C’était donc l’humeur du jour (ou de la nuit) : dormez bien, dormez seul, vous aimerez plus longtemps ! Continuer la lecture de « La traversée de mon lit en solitaire »

« L’informatique devient mobile, le rôle de l’ordinateur va s’amoindrir »

A priori Steve Jobs aurait dit que « le devenir de l’informatique était mobile et que le rôle de l’ordinateur, s’il ne devait pas disparaître, allait tout du moins s’amoindrir ». J’ai lu ça sur MacGeneration qui est selon moi un des meilleurs sites d’actu Apple francophone. Jean-Marc Delorme et Anthony Nelzin (rédacteurs) ont récemment publié deux articles avec une approche intéressante de l’avenir des produits et systèmes Apple : En route vers Mac OS XI ? (duquel est issue la citation précédente) et Apple développerait-elle un nouveau langage ? J’apprécie particulièrement ces billets construits et argumentés qui envisagent l’avenir en ayant soin de tout bien prendre en compte. Tant le passé d’Apple « La société californienne […] va-t-elle poursuivre les efforts de développements entrepris voilà près de 25 ans, à la fondation de NeXT, la seconde société de Jobs ? » que le côté mégalo-destructeur d’un Steve conquérant et prêt à tout pour arriver à ses fins : « Jobs préférera brûler ses vaisseaux, plutôt que de laisser un seul risque le faire dévier de son objectif : atteindre sa vision de l’avenir de l’informatique, conjuguant mobilité et connectivité ». Mais quelle emphase, quelle exaltation, moi j’adore prendre ma voix de Dark Vador et me munir de mon sabre laser pour lire un tel article ➡ Continuer la lecture de « « L’informatique devient mobile, le rôle de l’ordinateur va s’amoindrir » »

Vous garder en vie ça nous coûte à tous un sacré pognon !

Avant toute chose je précise que l’article suivant est rédigé « d’un bloc », sans aucune relecture, avec quelques paragraphes posés ici et là pour la forme ; vous voilà prévenus ! Question respect du code de la route je ne suis certainement pas un élève exemplaire compte tenu du nombre d’infractions que j’ai à mon actif (ou à mon passif, au choix). Je ne compte effectivement plus le nombre de points perdus, de stage de récupération ou encore… de retrait de permis pour excès de vitesse. Et comme justement toutes mes contraventions ont pour unique motif l’excès de vitesse, alors parlons-en ! Continuer la lecture de « Vous garder en vie ça nous coûte à tous un sacré pognon ! »

Le tribunal de police, ma résidence secondaire

Comme résidence secondaire, certains achètent un chalet à la montagne ou investissent dans une villa en bord de mer, moi je vais plutôt me rapprocher du tribunal de police. Et ouaip j’me suis encore fait pruner la gueule sur l’autoroute samedi. Une fois n’est pas coutume mais là il paraît que je rentre dans la catégorie des « grands excès de vitesse ». Catégorie qu’il aurait également été possible d’appeler « l’état s’occupe de votre compte en banque ». Une fois qu’ils se seront bien gavés, aucune idée de la somme mais je vois le truc arriver, ils pourront s’occuper de mon capital-points. Les flics viennent d’ailleurs de passer à la casbah pour me notifier la suspension de mon permis de conduire et la perte de 4 points. Bon OK mais les points j’en achète où, chez mon buraliste ? 😆 En plus ils s’imaginent vraiment que je vais marcher 6 mois sur mes godasses juste pour avoir dépassé de plus de 40km/h la vitesse autorisée… « Allo Maître Steven Roche » 😛

Continuer la lecture de « Le tribunal de police, ma résidence secondaire »

Le poids des voitures : arrêtez le massacre !

Au fil des années, les modèles de véhicules présentés par nos constructeurs ne cessent d’évoluer. Des évolutions importantes et bénéfiques la plupart du temps, bénéfiques certes, mais pas toujours ! A force de toujours vouloir proposer davantage d’équipements, les constructeurs ont considérablement alourdi le poids de leurs voitures. Ils peuvent toujours nous sermonner avec l’emploi de matériaux dits « légers » qui permettent de limiter le poids donc la consommation donc la pollution : c’est du pipeau. Le poids est plus présent et important que jamais : une 205 pesait 740kg, une 207 pèse 1.200kg! Alors il y a bien sûr plus de puissance, d’équipements, de sécurité, de confort et des émissions polluantes minorées mais vindiou qu’est ce que c’est lourd ! Continuez à produire des voitures sportives « faciles à vivre » (avec micro-ondes intégrés) mais ne laissez pas en reste les passionnés qui n’ont que faire des 32HP de la sono Harman Kardon ou de la prise iPod qui-va-bien.

Continuer la lecture de « Le poids des voitures : arrêtez le massacre ! »