Nouveau boitier : Sony α7R II commandé

Sans grande surprise, je viens de craquer pour un Sony α7R II. Je reconnais avoir hésité avec le Sony α9, fraîchement présenté lors du NAB de Las Vegas. En toute honnêteté, outre un prix « boitier nu » excédant les 5000€, je n’avais plus vraiment la patience d’attendre davantage sans matériel photo ; surtout quand on connait le laps de temps assez important qu’il peut s’écouler entre la présentation d’un produit et sa disponibilité réelle dans le commerce.

Lexar Professional 2000x 64GB

A l’heure actuelle, je n’ai pas encore fait de choix concernant les objectifs, je suis en pleine réflexion, en attendant la livraison du boitier chez mon dealer local. Seules les cartes mémoires sont achetées ; des Lexar Professional 2000x de 64GB.

Petit tour d’horizon des focales fixes…

Sony Carl Zeiss Distagon T* FE 35mm F1.4 ZA

Ayant toujours été très fan de la focale 35 millimètres, j’aurais naturellement tendance à réinvestir dans un prime digne de ce nom ; tel le Sony Carl Zeiss Distagon T* FE 35mm F1.4 ZA. Il s’agit d’un choix très personnel mais je préfère me contraindre avec ce type de focale fixe « qualitative » plutôt que de choisir un zoom tel que le Sony FE 24-70 mm F2.8 GM, par exemple. Qui plus est, un prime implique davantage de gesticulations, ce qui pousse, selon moi, à davantage de créativité.

De son côté, le Sony FE Carl Zeiss Sonnar T* 55mm F1.8 ZA se pose également comme un caillou de choix. Qualitativement, il s’agit de l’un de mes objectifs préférés ; devant le Sony Carl Zeiss Planar T* FE 50mm 1.4 ZA et loin devant le 50mm Canon f/1.2.

Chez Sony/Zeiss, les deux dernières focales fixes convoitées seraient le Sony FE 85mm F1.4 GM (bien évidemment !) et le Carl Zeiss Batis 25mm F2 Sony FE. Je les relègue en fin d’article car leur coût reste très conséquent à la vue de mes usages. Le premier est un bijou pour réaliser d’incroyables portraits et le second est simplement magique pour une focale aussi courte !

Je continue à tergiverser un peu et je passe à l’action sans plus tarder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *