Journée avec Marina, LoKan et Mehdi

Hier j’étais à Grenoble et il faisait vraiment chaud, super beau temps et tout ce qui va bien : comprenez mini-jupes, décolletés plongeants, etc… 🙄 Nous nous sommes donc retrouvés avec Mawa, LoKan et Pixtracker pour parler de photographie et… mater ergoter aux terrasses des cafés ! :mrgreen: C’était la première fois que nous rencontrions Mister Mehdi Benhayoun (photographe professionnel au passage) et c’était Tip-Top Bodegon (expression de m…. empruntée à LoKan pour les besoins du billet) 😆 Agréable journée durant laquelle tout le monde a pu tester le matos de tout le monde : Canon EOS 5D Mark II & 7D, Canon TS-E 24mm f/3.5L II, Canon EF 24-70 mm f/2.8L, Canon EF 70-200mm f/2.8L IS et Canon EF 85mm f/1.2L USM II :eek2: Pour résumer, une journée qui m’a montré comment dépenser efficacement 2500€ 😕 Toujours est-il que je n’ai pu m’empêcher de vous montrer quelques-unes de mes photos réalisées avec ces différents objectifs. Voilà, vous savez tout ! :nickel:

Continuer la lecture de « Journée avec Marina, LoKan et Mehdi »

La vitesse (l’angle) d’obturation en vidéo

Parfois je fais des vidéos avec mon Canon EOS 7D et j’ai l’impression de ne pas forcément bien assimiler tous les réglages relatifs à l’exposition. Le réglage que j’avais beaucoup de mal à appréhender en vidéo était la vitesse d’obturation. Pour l’ouverture du diaphragme, aucun problème particulier : plus l’ouverture est grande, moins la profondeur de champ est importante, plus l’ouverture est faible, plus la PDC est grande. Photographiquement, la vitesse d’obturation s’assimile pourtant assez bien : sujet en mouvement (vitesse élevée pour le « figer »), sujet statique (vitesse lente suffisante). Je ne vais m’étendre ni sur le côté artistique (bokeh), ni sur les techniques particulières (paning) qui n’ont aucun intérêt ici. Aujourd’hui l’idée étant de comprendre l’influence de la vitesse d’obturation sur une vidéo.

Continuer la lecture de « La vitesse (l’angle) d’obturation en vidéo »

Quel microphone sur un Canon EOS 7D / 5D Mark II ?

De plus en plus d’appareils photos réflexes intègrent désormais une fonction vidéo. Cette dernière est arrivée très tôt chez Canon (ex:500D, 5D Mark II, 7D) et commence à faire son apparition chez Nikon (ex: D5000). Bien que l’introduction de la vidéo, dans des appareils réflexes, a fait couler beaucoup d’encre, je ne crois pas qu’une marche arrière puisse encore être envisagée. Je ne rentrerais pas dans ce débat plutôt houleux, mais force est de constater qu’il est quand même appréciable de pouvoir filmer une scène avec son reflex ; surtout à l’heure où le moindre téléphone portable est en mesure de le faire. L’arrivée de la vidéo est vraiment très très prometteuse et même s’il reste du chemin à parcourir, les premiers plâtres commencent à être essuyés : un petit tour sur Vimeo suffira certainement à vous en persuader. Aujourd’hui je vais plutôt me concentrer sur la partie audio car le microphone intégré atteint rapidement ses limites.

Continuer la lecture de « Quel microphone sur un Canon EOS 7D / 5D Mark II ? »

Moi je voulais juste prendre des photos…

Non mais ça va faire à peine 4 mois que j’ai vendu mon 40D et je veux déjà refaire de la photo 😡 Je me sens un peu seul sans mon appareil et je ne tiens plus en place : ça me manque trop 😕 Le côté sympa, c’est que comme prévu, je profite davantage de mes sorties, de mes soirées, de mes potes, etc… :nickel: C’est quand même très « énergivore » de sortir avec son matos, faut pas croire :ooo Puis y’a plusieurs événements que je n’ai -hélas- pas pu couvrir et d’autres qui se profilent à l’horizon 😈 Je pars essayer des caisses de fous furieux ce week-end et y aller avec un Nikon D3 (Merci Benji) me donne déjà l’eau à la bouche 🙄 C’est donc afin de combler ce manque existentiel que j’ai rendu visite à mon photographe favori aujourd’hui même :W

Continuer la lecture de « Moi je voulais juste prendre des photos… »

La nature, cette grande poubelle

Il m’arrive de partir seul et assez loin, juste avant que le soleil ne fasse son apparition, pour faire des photos de la nature et des animaux qui y demeurent paisiblement. Des coins généralement assez retirés de la civilisation, dans lesquels, il règne une sorte de quiétude absolue de l’esprit, une ataraxie. Muni de mon appareil photos, j’avance silencieusement à petits pas et me poste, dans un refuge pour randonneurs, dans une cabane pour chasseurs, ou encore derrière un énorme conifère qui gît ici-bas, certainement depuis des lustres. J’observe ce magnifique tableau qui se dresse devant moi ; cette nuit noire et glaciale qui s’éclipse lentement pour permettre aux premiers rayons de soleil de venir réchauffer une partie de la surface du globe. Malgré des températures qui me glacent le sang, toute cette nature sauvage qui s’éveille peu à peu dans un calme olympien, me procure une incroyable et indescriptible sensation de liberté. Les balbutiements de cette nouvelle journée, ces premières lueurs du jour, autrement dit l’aube, m’éblouissent à coup sûr d’un spectacle hors du commun. L’émerveillement, l’enivrement, ou plutôt la félicité serait totale si d’horribles et dégradants déchets (ou ordures ménagères) ne venaient pas entraver mes « beaux » clichés. STOP, la nature n’est pas un égout sans fond !

Continuer la lecture de « La nature, cette grande poubelle »