Belle journée pour une éviscération !

Je viens juste de terminer Duke Nukem Forever après une douzaine d’heures de jeu et c’était bien sympa. Actuellement seuls 26 des 50 succès sont déverrouillés mais cela devrait rapidement changer puisque je recommence toute la campagne solo en difficulté « dément ». Je confirme donc mes premières impressions mais en y ajoutant quelques précisions. Continuer la lecture de « Belle journée pour une éviscération ! »

Mes bouquins, du livre papier à l’électronique…

Depuis que j’ai quitté l’enseignement secondaire et mon statut de lycéen studieux dissipé, le nombre de mes lectures s’est effondré de manière alarmante. Les études supérieures n’ont d’ailleurs rien arrangé à la situation ; tout juste le temps de lire quelques chapitres de Conan Doyle entre une soirée orgie estudiantine à l’issue plutôt incertaine et un partiel largement improvisé : réviser c’est pour les faibles, seul le talent compte. Désormais tout a changé et j’ai enfin pu me réconcilier avec la littérature : j’ai troqué brulé mes volumineux livres scolaires, je travaille plus pour gagner moins et je me fais outrageusement dépouiller ma colossale fortune par ces joyeux lurons qui assurent la permanence de notre gouvernement. Si toi aussi tu trouves que je m’égare, que mon propos dérive et que ma ligne éditoriale tend à se perdre dans l’univers de mes songes en faisant disparaitre l’idée sous-jacente que j’aimerais aborder ici… et bien sache que toi et moi nous sommes d’accord. Voilà, j’apprécie pourtant ces vieux bouquins qui ornent ma bibliothèque et cette odeur des mots mêlée au parfum de littérature qui s’en échappe, mais aujourd’hui nous avons des livres électroniques que je me (com)plais à consommer sans modération. Un livre c’est beau mais un ebook… qu’est ce que c’est pratique ! Continuer la lecture de « Mes bouquins, du livre papier à l’électronique… »

Un Jet Pack, le (presque) même que Duke Nukem !

Depuis une vingtaine d’années je suis juste un super fan du jeu Duke Nukem, d’abord de la V1 sortie en 1991 puis, et surtout de la version « 3D » sortie en 1996 (le pack Polymer HRP est de toute beauté!). Bien que les fans attendent la sortie de Duke Nukem Forever depuis 15 ans (peut être pour 2011?), je ne suis pas là pour vous parler de ça ; d’ailleurs ici j’écris plus que je ne parle. Aujourd’hui c’est plus précisément de son jetpack (réacteur dorsal) qu’il est question ; imaginé dans les années 20, ce n’est qu’en 1960 que la technologie permettra sa réalisation. Si j’en parle maintenant c’est justement parce que ça me fait kiffer grave la société Martin Aircraft vient de signer une joint-venture afin de produire un modèle commercialisable. Pour l’heure il n’est bien sûr pas possible de passer commande mais la situation pourrait rapidement évoluer. Voyons ça d’un peu plus près… Continuer la lecture de « Un Jet Pack, le (presque) même que Duke Nukem ! »

« L’informatique devient mobile, le rôle de l’ordinateur va s’amoindrir »

A priori Steve Jobs aurait dit que « le devenir de l’informatique était mobile et que le rôle de l’ordinateur, s’il ne devait pas disparaître, allait tout du moins s’amoindrir ». J’ai lu ça sur MacGeneration qui est selon moi un des meilleurs sites d’actu Apple francophone. Jean-Marc Delorme et Anthony Nelzin (rédacteurs) ont récemment publié deux articles avec une approche intéressante de l’avenir des produits et systèmes Apple : En route vers Mac OS XI ? (duquel est issue la citation précédente) et Apple développerait-elle un nouveau langage ? J’apprécie particulièrement ces billets construits et argumentés qui envisagent l’avenir en ayant soin de tout bien prendre en compte. Tant le passé d’Apple « La société californienne […] va-t-elle poursuivre les efforts de développements entrepris voilà près de 25 ans, à la fondation de NeXT, la seconde société de Jobs ? » que le côté mégalo-destructeur d’un Steve conquérant et prêt à tout pour arriver à ses fins : « Jobs préférera brûler ses vaisseaux, plutôt que de laisser un seul risque le faire dévier de son objectif : atteindre sa vision de l’avenir de l’informatique, conjuguant mobilité et connectivité ». Mais quelle emphase, quelle exaltation, moi j’adore prendre ma voix de Dark Vador et me munir de mon sabre laser pour lire un tel article ➡ Continuer la lecture de « « L’informatique devient mobile, le rôle de l’ordinateur va s’amoindrir » »

Transmit 4 et la sauvegarde incrémentale (via FTP)

Transmit est vraiment un super client FTP et c’est Alban qui me l’a fait découvrir, ou plutôt redécouvrir. Pour rappel, le FTP (File Transfer Protocol) est un protocole de communication qui permet d’échanger des fichiers sur un réseau. Je ne vais pas présenter le logiciel dans son ensemble, ni revenir sur ses impressionnantes fonctionnalités puisque le site officiel est là pour ça (profitez-en pour jeter un coup d’oeil à Coda). Et puis à la base Transmit n’est finalement qu’un client FTP comme d’autres (FileZilla par exemple) si ce n’est qu’il est disponible uniquement sous Mac (moyennant $34). Aujourd’hui il y a surtout deux excellentes fonctions de Transmit 4 sur lesquelles je souhaite revenir : « Sync » et « Disks ». Avant d’entrer dans le vif du sujet je ne peux que vous encourager à essayer ce logiciel très simple d’utilisation et qui dispose d’une interface vraiment sympa. Il est entièrement codé en 64 bits, supporte l’envoi de commandes SSH, Amazon S3, etc… De plus la vitesse des transferts est réellement impressionnante avec la possibilité de limiter la bande passante utilisée 🙂 Continuer la lecture de « Transmit 4 et la sauvegarde incrémentale (via FTP) »